HISTOIRE DU CINEMA ET DE L’OCCUPATION

Frise chronologique

21 septembre 2020

Procès en appel

17 avril 2020

L’esprit de La Clef propose sa première séance en plein air.
Les séances deviennent un rendez-vous tous les vendredis.
Première projection extérieure : La Nuit du Chasseur, de Charles Laughton

14 mars 2020

Fermeture de La Clef à cause du COVID-19

9 février 2020

L’association est officiellement expulsable.
Le CSE, propriétaire des murs, refuse de recevoir
l’association. La lutte pour préserver l’indépendance du
cinéma continue à travers son occupation citoyenne.

8 janvier 2020

Deuxième passage de l’huissier.
L’association Home Cinéma a un mois pour quitter les lieux.

1er décembre 2019

Après plusieurs comparutions au tribunal, le verdict tombe, les membres d’Home Cinema doivent quitter les lieux.
Grâce à la mobilisation générale, au soutien du quartier, de
la presse, des professionnels du cinéma et des politiques,
l’association décide de maintenir l’occupation.

5 novembre 2019

Première comparution devant la justice.

24 octobre 2019

Assemblée extraordinaire du Cinéma la Clef
En présence de nombreux professionnels du cinéma, de la Maire du 5e, Florence Berthout et de Frédéric Hocquard l’adjoint à la Maire de Paris chargé de la vie nocturne et de la diversité de l’économie culturelle.

8 octobre 2019

Mobilisation pacifique et citoyenne de l’Association Home Cinema devant le Comité d’Entreprise de la Caisse d’Épargne d’Île-de-France. Une réunion extraordinaire s’est tenue mardi 8 octobre 2019 à 9h30 en vue d’expulser les occupants citoyens du Cinéma La Clef. 16 voix contre 9 décident de maintenir leur expulsion !

24 septembre 2019

Les forces de l’ordre sont dépêchées par le propriétaire, premier passage de l’huissier.

21 septembre 2019

Première projection au Cinéma la Clef occupé Attica de Cinda Firestone.

20 septembre 2019

Des cinéphiles, réalisateurs, professionnels du cinéma et divers artistes issus des squats artistiques, des habitants du quartier (Collectif Curry Vavart, DOC, Le post, Le jardin Denfert, Le SMAC, Collectif Laissez-nous La Clef, Les Froufrous de Lilith, Conséquence, La serrure, GRAVE) décident d’occuper illégalement La Clef de manière citoyenne et désintéressée.

Mai 2019

Echec de la tentative de reprise par les 2019 Mai anciens salariés de La Clef.

Juin 2018

Nouveau bureau au comité social et économique de la Caisse d’épargne Île-de-France, le propriétaire. Le SNE-CGC et la CFDT prennent les
commandes. Le prix du cinéma passe à 4 millions.

Avril 2018

Fermeture dite «définitive» de La Clef.
Les anciens salariés de La Clef lance une tentative de reprise du cinéma.

Juin 2015

Le CECEIDF devenu CSECEIDF (Conseil social et économique de la Caisse d’Epargne) met en vente La Clef à 1,5 million d’euros.
Première tentative de rachat du directeur de salle Raphaël Vion.

2010

«Images d’Ailleurs» devient «L’usage du monde» puis «Le Cinéma La Clef»
…et continue de proposer une programmation unique à Paris.

1990-2000

Sanvi Panou met en place « Images d’Ailleurs »
Le CECEIDF reprend donc le flambeau et met désormais à disposition les deux salles restantes à des associations qui exploitent le cinéma. L’une d’entre elles va définitivement forger l’identité culturelle du lieu, « Images d’Ailleurs », grâce à Sanvi Panou son initiateur. Elle est dédiée à la promotion des œuvres issues des cultures noires et des cultures sous-représentées.

1981

Frank-Forter est contraint de fermer son complexe.
L’acquéreur, Le Comité d’entreprise de la Caisse d’Épargne d’Ile de France, lui permet de préserver son cinéma, mais le cinéma doit céder une salle en faveur d’un centre culturel dédié à des activités des salariés, retraités, conjoints et familles de la Caisse d’Épargne.
(plus que 2 salles : 120 et 65 places)

1973

Claude Frank-Forter ouvre le Cinéma La Clef
Complexe comportant 3 salles (226, 97 et 86 places) ainsi qu’un restaurant : l’Auberge de La Clef. Bernard Martinand, passé par la cinémathèque d’Henri Langlois se charge de la programmation.
Ensemble, ils encouragent les nouveaux talents dans leur programmation, recrutent des étudiants à l’accueil, organisent des festivals, facilitent l’accès
aux salles aux étudiants ainsi qu’aux retraités.