Friday 16 October à 19h30

L’homme qui penche

de Marie-Violaine Brincard et Olivier Dury

France, 2020, 94'

Poète majeur de la fin du XXe siècle, Thierry Metz (1956-1997) travaille comme manœuvre ou saisonnier dans le Lot-et-Garonne. Il transforme chaque étape de vie en matériau poétique. Le film propose de mettre en lumière l’intensité tragique de sa brève existence ainsi que la radicalité de son engagement artistique.

« La résistance de la société à toute autre forme d’existence ne peut faire de nous que des êtres absurdes, voués – et seulement à cela – à de l’obéissance. »
Carnet d’Orphée, Thierry Metz, Diérèse, 2017.
-------------
Le film raconte l’histoire d’un homme dont la vie est intimement liée à la création. Thierry Metz vit l’écriture comme une nécessité absolue. Il refuse d’entrer dans une quelconque carrière, de s’enrichir autrement qu’intérieurement et de se situer au-dessus des autres. Il revendique le besoin essentiel de poésie dans une société qui la déserte et affirme ainsi la primauté de la vie intérieure sur la vie matérielle. C’est la radicalité de son engagement et l’affirmation de ce principe qui sont à l’origine de notre projet, qui en imprègnent le mouvement et la forme. Pour « qu’il y ait un chemin au croisement de nos voix, nous avons travaillé dans les lieux de sa création poétique à partir de ses motifs d’inspiration. Accompagnés par les textes de ses principaux recueils, nous cherchons à faire exister, au présent et le temps d’un film, les habitants de ses poèmes.


Dans le cadre d'une reprise des films de la sélection 2020 de Cinéma du Réel

Le film sera suivi d'un débat avec les réalisat.eur.rice.

Infos pratiques

🕘 Ouverture des portes de La clef revival 🔑 à 19h30
Lancement de la séance à 20h00
34, rue Daubenton – Paris 5e
💰 Prix libre