Thursday 23 September à 19h30

Ixe

de Lionel Soukaz (en sa présence), 1980, 45'

« Le corps est un absolu que le désir ou la mort révèle » écrit Michel Journiac. C’est le cas exemplaire avec Ixe (1980) de Lionel Soukaz. Le réalisateur s’y filmait prenant de la drogue et faisant l’amour avec ses partenaires avant d’intégrer son corps dans une fiction qui aboutissait à sa mort virtuelle, délivrant ainsi une parabole sur la drogue (qui préfigurait indirectement le SIDA) et un plaidoyer en faveur de l’homosexualité qui fut très réprimée dans les années 80.

Le monde de Lionel Soukaz (ou l’univers si l’on s’en réfère à la dimension affective et généreuse que lui porte notre réalisateur) est peuplé de fantômes à première vue (si l’on en reste à la vision d’un seul de ses films). Par contre, plus on découvre ces films et plus on réalise qu’ils sont composés par ses amis les plus proches que sa caméra ne cesse de faire revivre à travers le montage, le « found footage », le grattage sur pellicule, la nostalgie conférée par les diverses sources sonores… et aussi à travers l’intérieur de son propre visage qui existe et vit par et pour eux.

Pour Lionel Soukaz, il n’y a pas d’autres stars ou vedettes que celles de son cœur et pour elles (rien que pour elles) il déploiera toutes les expressions formelles imaginables du mot « VIVRE ».

En présence de Lionel Soukaz.


Infos pratiques

🕘 Ouverture des portes de La clef revival 🔑 à 19h30
Lancement de la séance à 20h00
34, rue Daubenton – Paris 5e
💰 Prix libre